Le Son de Toutes les Générations
Préfecture de la région Hauts-de-France
Mise en place d’une plateforme d’échange et de partage
Le président de la République l’a annoncé lors de son allocution du 13 avril l’État à partir du 11 mai et en lien avec ses partenaires, notamment les collectivités territoriales, devra permettre à chaque Français de se procurer un masque grand public. Pour les professions les plus exposées et pour certaines activités, son usage pourra devenir systématique. Disposer de capacités de production suffisantes de masques et de gel hydroalcoolique constitue l’une des conditions de la sortie progressive du confinement, et de la reprise de l’activité économique et sociale. Ce besoin en équipements de protection, en quantité significative, dépasse la date du 11 mai et s’inscrit dans la durée, que ce soit dans la sphère privée et familiale, dans la sphère sociale et civile ou dans la sphère des employeurs, publics et privés. Dans un contexte où la commande publique et privée sera amenée à se structurer et à s’amplifier de jour en jour, la solidarité et la complémentarité des entreprises de notre territoire sont un atout incontournable pour nous permettre de réagir avec agilité et résilience à l’incertitude que pose la crise sanitaire du covid-19. L’objectif est clair : être en mesure d’assurer l’autosuffisance de notre région en termes capacitaires, et, audelà,contribuer à l’effort national en la matière.
Une plateforme dédiée Pour accompagner cette reprise, l’État, la Région Hauts-de-France et la Chambre de Commerce et d'Industrie Hauts-de-France viennent de mettre en ligne une plateforme d’échange et de partage : Qu’une entreprise recherche un sous-traitant, des compétences, une prestation de logistique, du matériel, des équipements, un fournisseur de matières premières ou un assembleur de masques… ou qu’une autre entreprise soit à même de proposer des services ou des produits pour répondre aux besoins exprimés, elle peut déposer son annonce sur ce site dédié. Comment ça marche ? 1. une entreprise poste une demande ou une offre en lien avec la sortie de crise (équipements de protection/sous-traitance/recherche de partenaires) ; 2. L’annonce est qualifiée puis postée sous 24h ; 3. Un suivi de l’annonce est assuré par la plateforme. Rapide, gratuite, solidaire et engagée : grâce à cette bourse à l’entraide, les entreprises fabricantes peuvent se mettre en relation les unes avec les autres pour sécuriser la chaîne de valeur, depuis la fourniture de matières premières, la fabrication jusqu’à la distribution/logistique de la vente d'équipements finis. A terme, l’État, les collectivités, les entreprises, la grande distribution et les fédérations professionnelles pourront ainsi identifier les têtes de réseau sûres et fiables de notre région, auprès desquelles se fournir en équipements divers.
 Fonds de solidarité TPE Jusqu’à 5 000 euros d’aide supplémentaire pour les TPE
 Face à la situation inédite, l’Etat a mis en place le Fonds de solidarité permettant aux TPE en difficulté, de bénéficier d’une aide allant jusqu’à 1 500 euros (‹ volet 1 ›). Une aide complémentaire (‹ volet 2 ›), comprise entre 2 000 et 5 000 euros, pourra Être accordée par la Région à celles qui restent en grande difficulté. ‹ Volet 1 › : jusqu’à 1 500 euros d’aide Le Fonds de solidarité TPE a été mis en place pour aider les structures de moins de 10 salariés et avec un chiffre d’affaires inférieur à 1 million d’euros, qui rencontrent de grandes difficultés en raison de la crise sanitaire. Les commerçants, artisans, professions libérales, autoentrepreneurs, agriculteurs et TPE, quel que soit leur statut (société, entrepreneur individuel, association exerçant une activité économique…) peuvent bénéficier de cette aide allant jusqu’à 1 500 €, versée par l’Etat (‹ volet 1 ›) et mise en place depuis le 31 mars. ‹ Volet 2 › : jusqu’à 5 000 euros d’aide complémentaire Une aide complémentaire comprise entre 2 000 et 5 000 euros (‹ volet 2 ›) pourra être versée aux TPE qui continuent de connaÎtre des difficultés financières liées à la crise sanitaire, malgré la première aide de 1 500 euros versée par l’Etat. Pour bénéficier de cette aide complémentaire, les conditions suivantes doivent être réunies : Avoir préalablement bénéficié du volet 1 du fond de solidarité d’un montant maximum de 1500 € mis en place par l’Etat depuis le 31 mars, Employer au 1er mars 2020, au moins 1 salarié en contrat à durée indéterminée ou déterminée (effectif de 1 à 10 salariés inclus), Avoir son solde de trésorerie à 30 jours négatif, S’être vu refuser un prÊt de trésorerie d’un montant raisonnable par sa banque, ou ne pas avoir obtenu de réponse de sa banque sous les 10 jours. Le montant de cette aide complémentaire sera défini selon les barèmes prévus au décret. Avant de solliciter cette aide, il convient dans un premier temps de faire une demande d’aide initiale de 1500 euros maximum versée par l’Etat (‹ volet 1 ›). Pour cela, rendez-vous sur le site impots.gouv.fr, au plus tard le 30 avril 2020. L’aide du volet 1 doit leur avoir été versée avant de demander l’aide ‹ volet 2 ›. Pour solliciter l’aide complémentaire auprès de la Région (‹ volet 2 ›), elles doivent déposer leur demande en ligne sur le site : https://aidesenligne.hautsdefrance.fr Pour toute question sur cette aide et sur la situation économique et financière de son entreprise, les TPE des Hauts-de-France peuvent contacter le numéro unique mis en place pour elles : 03 59 75 01 00